Loading
Fondation Alice Milliat

Alice Milliat

Née le 5 mai 1884 à Nantes et décédée le 19 mai 1957 à Paris, Alice Milliat est au sport féminin ce que le Baron de Coubertin est au mouvement olympique. Sportive (elle pratique essentiellement l’aviron, mais également la natation et le hockey sur gazon), Présidente du club Fémina Sport en 1915, elle fait partie des fondatrices de la Fédération des Sociétés Féminines Sportives de France en 1917.

« L’aviron, l’escrime, l’équitation, le cyclisme, la pelote basque sont des sports que la femme peut pratiquer avec succès »

Devise d’Alice Milliat

Elle deviendra d’ailleurs la Présidente de la FSFSF en 1919. Elle milite pour la participation des femmes aux Jeux Olympiques, et devant le refus du CIO, décide d’organiser des compétitions féminines, nationales d’abord (championnat de France de football féminin par exemple) puis internationales (meeting de Monte-Carlo en 1921, suivi de la première édition des Jeux Mondiaux Féminins à Paris en 1922). 

Alice Milliat, rameuse et dirigeante

Le succès de la seconde édition de cette dernière organisée en Suède en 1926 est tel que le CIO autorise enfin les femmes à participer à des épreuves officielles lors des Jeux Olympiques de 1928 à Amsterdam.

Alice Milliat, membre du jury des épreuves d’athlétismes aux Jeux Olympiques d’Amsterdam en 1928