Loading
Fondation Alice Milliat

Communiqué – Création de la Fondation Alice Milliat

Pour la première fois une fondation sera dédiée au sport féminin. La fondation Alice Milliat sera crée dans deux mois. Elle a pour but de promouvoir le sport féminin par le biais de manifestations, et de développer sa pratique en finançant des actions concrètes sur tous les terrains. Une équipe travaille déjà sur ce projet comprenant notamment un professionnel de la levée de fonds et du crowdfunding, Vincent Julienne, un organisateur d’événements sportifs internationaux, Eric Florand, et un spécialiste de la communication et du marketing sportif, John Palfrey. Madame Christine Kelly a accepté d’être la présidente de cette fondation.

Christine Kelly est à l’origine des 24H du Sport Féminin dont la deuxième édition se déroulera le 24 janvier 2015. Cette manifestation qu’elle a conçue et lancée dans le cadre de ses fonctions au CSA, a pour but d’améliorer la visibilité du sport féminin et s’est avérée être un véritable succès. Parce que le sport féminin est une cause qui lui tient à cœur, Christine Kelly a accepté de poursuivre son action en faveur du sport féminin en France et en Europe, par un autre biais, celui d’une fondation dédiée à ce sujet. Et quel plus beau symbole que de lui donner le nom d’Alice Milliat, qui a tant fait pour le sport féminin, que ce soit en France ou au niveau international.

La Fondation Alice Milliat a pour vocation de concevoir, organiser, promouvoir et financer des manifestations sportives et toute action de terrain qui met en valeur le sport féminin. Que ce soit par des actions concrètes tout au long de l’année et non pas uniquement autour des 24H du sport féminin, ou par des soutiens pour la pratique du sport (« aide à la création d’une section féminine dans un club », « aménagement d’une salle afin de pouvoir accueillir des femmes »…). Car si la diffusion du sport féminin sur les chaînes de télévision française a progressé (de 7% en 2013 à 15% en 2014), il reste encore beaucoup à faire. Sans compter que les femmes ont toujours deux fois moins de chances de pouvoir pratiquer un sport, selon la région où elles vivent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Fondation sur les réseaux